Association des passionnés de parcs de loisirs
Parcs et Attractions n°13

Janvier - Mars 2006
24 pages
4.00 € ou 2.00 € pour les adhérents
Stock épuisé

Edito

La nouvelle saison approche et chaque parc se lance dans ce qui paraît le plus difficile : la communication. En effet, chaque attraction, chaque spectacle ou évènement spécial fait l’objet d’un plan marketing bien étudié pour être le plus possible présent dans les médias. Cette année avec une ouverture le 4 février, le parc du Futuroscope a lancé les hostilités en invitant la presse à découvrir ses nouveautés 2006. Parcs et Attractions pour la première fois était présent et vous trouverez un petit compte rendu en brèves de parcs où votre rédacteur a pu tester en avant-première les robots de chez Kuka, appelés ici : Danse avec les Robots.

Cette année 2006 sera un bon cru pour les aficionados de… roller coasters, flat rides, water-coasters ou bien dark rides ? Depuis quelque temps, les catégories d’attractions sont chamboulées et personne ne s’y retrouve. Par exemple, la nouveauté 2006 d’Efteling : De Vliegende Hollander est un water coaster ou bien un dark ride ? Va-t-on créer une énième catégorie qui serait le water-coaster-dark-ride, ou bien allons nous décider par un savant calcul de proportionnalité de l’étiqueter comme un water-coaster ? Un autre exemple le Grizzli du parc Nigloland. On prend un flat ride, le Disk’O et on agrandit son parcours pour en faire un… quoi ? Un Disk’O coaster comme certains l’écrivent. Est-ce un flat ride géant ou bien un mini-coaster ? Je me pose encore la question. Aujourd’hui les différents types d’attractions se mélangent pour créer d’autres styles de rides qui à leur tour déclarent leur indépendance vis-à-vis de leurs parents. Jusqu’où iront-ils ?

En espérant que les attractions ouvrent en temps et en heure, toute l’équipe de Parcs et Attractions vous souhaite un bon début de saison et vous retrouvera à Phantasialand à l’occasion du Week-End AIRTIME 2006.