Association des passionnés de parcs de loisirs
Parcs et Attractions n°22-23

Avril - Septembre 2008
32 pages
5.00 € ou 3.00 € pour les adhérents
9 en stock

Sommaire

  • Brèves de parcs : actualités des parcs de loisirs
  • Agenda de parcs : les évènements des parcs
  • Travaux de parcs : projets et constructions
  • Petit parc mais mega coaster : Holiday Park
  • Dossier nouveautés : quoi de neuf cette année ?
  • Entretien avec Alain Sachs, directeur artistique du Défi de César
  • Actualités de Parcs Passion : le mot du président

Edito

Inflation des prix, envolée du cours du pétrole et du prix des carburants, croissance économique faible et un moral au plus bas... voilà le bilan des huit premiers mois de 2008. Le pouvoir d'achat est au coeur de nos préoccupations et malgré cette morosité unanime, il semblerait qu'un secteur se porte très bien. Ce sont les parcs de loisirs en France qui, au fil des communiqués de presse, annoncent des chiffres de fréquentation en nette hausse par rapport à 2007. Que ce soit le Futuroscope, Vulcania, Le Puy du Fou ou Disneyland Paris, rien ne semble les toucher alors qu'on aurait pu croire le contraire au vu de la baisse de consommation d'essence ou de la ruée dans les magasins hard discount.

Comme le souligne le cabinet Protourisme "La croissance des parcs de loisirs ne se dément pas" et table sur "des progressions de chiffre d'affaires à deux chiffres pour la majeure partie d'entre eux". Ces progressions peuvent paraître paradoxales en ces temps difficiles, mais ce même cabinet observe que les vacanciers français "rejettent les dépenses inutiles et font une ou deux belles sorties où ils privilégient les grands sites". On pourrait penser que grâce à la crise, les parcs progressent mais c'est oublier que l'année 2008 a été un déferlement de nouveautés que nous n'avons pas eu depuis bien longtemps.

Attention quand je parle de déferlement, c'est juste qu'il y a eu un tir groupé avec de grosses attractions et que nous devons déjà nous faire à l'idée que l'année 2009 sera plutôt morne en terme de nouveautés. C'est aussi oublier que les fans de sensations n'ont eu que La Tour de la Terreur à se mettre sous la dent et que ce n'est pas demain la veille que l'on aura un nouveau wooden ou roller coaster digne de ce nom. Il faudra donc aller encore une fois chez nos voisins européens pour apprécier les airtimes et autres G positifs.