Association des passionnés de parcs de loisirs
Parcs et Attractions n°36

Octobre - Décembre 2011
24 pages
5.00 € ou 3.00 € pour les adhérents
18 en stock

Sommaire

  • Brèves de Parcs Passion : actualités de Parcs Passion
  • Brèves de parcs : actualités des parcs de loisirs
  • Travaux de parcs : projets et constructions
  • Mes nouveautés 2011, par Julien Simon
  • Cheeta Hunt à Busch Gardens Tampa
  • Joyeux noël : illuminations et parcs à thème

Edito

L'heure est grave et les mauvaises nouvelles déferlent dans les médias, c'est la crise! Mais tel un village Gaulois luttant contre l'envahisseur, les parcs de loisirs résistent à cette situation qui n'en finit plus. Avec 7% d'augmentation de fréquentation pour le Pal et une hausse de plus de 13% pour Fraipertuis, les parcs français s'en sortent à merveille en 2011. Même au plus fort de la crise, le Futuroscope affiche un +20% pour la seule période de Noël. Comme le souligne le sociologue Jean Viard, directeur de recherche au CNRS, dans La Tribune «Plus que jamais, en période de crise, nous avons besoin d'échange, de créer du souvenir». Le parc d'attractions est sans conteste l'un des meilleurs endroits pour que la famille puisse se retrouver afin de créer des souvenirs communs.

La recette n'est pas toujours simple, car il ne suffit pas d'afficher sur sa devanture «parc d'attractions» et attendre les visiteurs. Il faut proposer une multitude d'expériences et faire en sorte que le visiteur oublie ses préoccupations du moment. La majorité des parcs l'ont bien compris et les investissements pour la construction de nouvelles expériences ou attractions ne faiblissent pas, bien au contraire. C'est ainsi que Julien, notre grand testeur, a pu essayer presque toutes les nouveautés 2011 que les parcs nous ont concoctées. C'est, pour beaucoup d'entre-vous, un rendez-vous incontournable qui apporte son lot de satisfecit ou de reproches. En tout cas, nos parcs français s'en sortent merveilleusement bien, que ce soit Le Pal avec le Twist qui mérite la mention «parfait», Festiland et son Eretik qualifié de «bonne attraction à sensations», Fraipertuis pour un Timber «inédit» et enfin Le parc des Combes avec un Boomerang «punchy».

Pour en revenir à cette crise, j'attire l'attention des passionnés, qui n'auraient pas suivi l'actualité autre que celle des parcs, sur le fait que le triple A n'est pas une figure de montagne russe et Standard & Poor's (ou S&P pour les connaisseurs) n'est pas un constructeur de roller coaster !