Association des passionnés de parcs de loisirs
Parcs et Attractions n°41

Janvier - Mars 2013
24 pages
7.00 € ou 5.00 € pour les adhérents
15 en stock

Sommaire

  • Brèves de Parcs Passion : actualités de Parcs Passion
  • Brèves de parcs : actualités des parcs de loisirs
  • Podium de parcs : les chiffres annuels de fréquentation
  • Travaux de parcs : projets et constructions
  • Danse avec les Robots, remixée par Martin Solveg
  • Les dessous de Lady Ô en images
  • Focus sur les luges sur rails
  • Retour sur les produits dérivés de Mirapolis

Edito

Nos amis et néanmoins confrères journalistes ne savent plus quoi inventer pour attirer les lecteurs. Dans le secteur des parcs d’attractions, on s’étrangle plus d’une fois en lisant certains titres et articles. Mais avant tout chose, je ne suis pas professionnel de l’écriture donc je ne discuterai pas de la syntaxe. Par contre lorsqu’il s’agit d’informer ou d’annoncer une nouveauté, mon regard est plus que critique.

En premier lieu, ce que j’appelle une imposture, est le fait d’annoncer l’ouverture d’un parc alors qu’il ne s’agit que d’un land. Par exemple, le célèbre Harry Potter avait droit à la une des journaux qui annonçait fièrement « Un nouveau parc Harry Pottter en Floride » alors qu’il ne s’agit que d’un land même si celui-ci est de très bonne facture.

Puis récemment, pour ce qui n’est qu’un réaménagement d’un restaurant et d’une esplanade à Universal Studios Florida, les journaux titraient pompeusement « un parc d’attractions dédié à la séries Les Simpsons ». Je ne parle pas de la rumeur sur le parc Stars wars qui sera plus modestement un land que Disney projette de construire au Disney’s Hollywood Studios. Si l’on suit la logique, un parc qui possède cinq land thématisés serait tenté d’annoncer qu’il y a cinq parcs, un immense resort tout compte fait?!

Dans les inexactitudes journalistiques, on trouve aussi trop fréquemment des soucis avec le classement des parcs. Ecrire, par exemple, que Nigloland est devenu (avec 500 000 visiteurs) le 3eme parc en France après Disney et Astérix (Cf. L’est Eclair du 2 juillet 2013), c’est vite mettre aux oubliettes le Futuroscope et le Grand Parc du Puy du Fou avec respectivement 1,7 millions et 1,6 millions de visiteurs. A moins que ce classement ne soit fait que pour les parcs situés au nord de la Loire, alors là je m’incline.

J’arrête là, car cela demandera en fait un long article. Par contre si vous souhaitez avoir quelques indications de classement, je vous invite à lire l’article intitulé « Podium de Parcs » dans ce numéro. Puis pour ceux qui sont friands des coulisses des parcs, je vous invite à vous précipiter sur « Les dessous de Lady Ô en images », un reportage photo sur le dernier spectacle nocturne du Futuroscope.